La loi AGEC ou la loi Anti-Gaspillage Économie Circulaire s’est déjà invitée dans le quotidien des Français avec des mesures visant la réduction de l’usage des plastiques à usage unique. En effet, depuis le 1er janvier 2021 sont interdits des produits plastiques jetables tels que les pailles, couverts, touillettes, confettis, boîtes à sandwich, couvercles de boisson…

Le but de cette loi ? Faire du bien à la planète en stoppant l’utilisation de plastique jetable, en informant mieux les consommateurs, en luttant contre le gaspillage, en réemployant, en agissant contre l’obsolescence programmée et en produisant mieux.

La loi AGEC fait déjà des siennes et ce n’est pas fini ! D’autres mesures arrivent très bientôt et en particulier des mesures concernant les TLC, et ce n’est pas pour déplaire à l’équipe des Réparables…

Faciliter la réparation

Parmi ces mesures, certaines ont pour but de réduire le gaspillage. La réparation peut être un moyen efficace et la loi en témoigne…

Pour cela, un fonds de réparation pour les TLC (Textiles, Linge de maison et Chaussures) va être mis en place à compter du 1er janvier 2023. L’objectif de ce fonds est de faciliter l’accès à la réparation pour les consommateurs en réduisant les coûts. En effet, ce fonds de réparation a pour but de participer financièrement à la réparation des TLC. La participation financière représenterait 20% des coûts estimés de la réparation des produits. Cependant, la réparation devra être effectuée par un réparateur labellisé.

Ce fonds de réparation sera financé par certaines filières pollueur-payeur. En effet, la loi AGEC a créé onze nouvelles filières pollueurs-payeurs parmi lesquels figurent : les produits ou matériaux de construction du bâtiment, les pneus, les chewing-gums…

Informer au mieux le consommateur

Faire du bien à la planète passe par une consommation raisonnée et donc par une meilleure information des consommateurs. Il est nécessaire que les consommateurs soient informés sur les produits, leur provenance, leur composition, leur finalité etc.

Pour cela, la loi AGEC prévoit que les producteurs et importateurs informent les consommateurs sur les qualités et caractéristiques environnementales du produit. Cette mesure sera en vigueur à compter du 1er janvier 2022.
Le producteur ou importateur textile devra informer les consommateurs sur les six qualités suivantes :

  • L’incorporation de matière recyclée (« produit comportant …% de matière recyclée »)
  • La recyclabilité du produit (« recyclable » ou « non-recyclable »)
  • La présence de substances dangereuses (« contient des substances dangereuses » si plus de 0,1%)
  • La traçabilité du produit (5 étapes : culture, filage, tissage, teinture et confection / avec leur pays)
    La présence de microfibres plastiques (« rejette des microfibres plastiques dans l’environnement » si plus de 50%)
  • Les bonus/malus des éco-contributions.

Cette information sera communiquée de façon dématérialisée ou par un marquage qui devra être visible par les consommateurs au moment de l’acte d’achat.

Cette plus forte transparence est une bonne chose car elle devrait permettre aux consommateurs de mieux connaître les produits qu’ils achètent et donc de consommer en connaissance de cause.

Les mesures que nous venons de citer font partie d’un ensemble de mesures qui devraient permettre aux consommateurs de consommer raisonnablement. En effet, les consommateurs vont pouvoir se rendre compte de l’impact environnemental des produits qu’ils achètent et donc cela leur permettra d’être guidés vers une consommation raisonnée.

Ces différentes décisions sont des bonnes nouvelles pour l’équipe des Réparables. En effet, cela peut permettre à bon nombre d’entre vous de rejoindre les valeurs environnementales que nous soutenons à travers notre activité de réparation de vêtements. Réparer les vêtements c’est prolonger leur durée de vie et diminuer les impacts sur l’environnement de la surconsommation de vêtements.

Ainsi, peut-être que cela vous mènera à nous demander nos services de réparation pour réparer vos vêtements fétiches.

L’aventure vous tente ? Confiez-nous vos vêtements à réparer à notre atelier de réparation et nous nous occuperons de lui donner une seconde vie. Nous réparons vos vêtements abîmés, troués, décousus, dépiqués, déchirés… Retrouvez toutes les informations nécessaires dans la rubrique dédiée « Je veux réparer ».

Plus d’informations sur le contenu de la loi AGEC sur : https://www.ecologie.gouv.fr/loi-anti-gaspillage-economie-circulaire-1.